peche
loisir

Aller à la pêche, une expérience à faire au moins une fois dans sa vie

Généralement, la passion de la pêche se transmet de père en fils. Mais tout le monde peut apprendre à pêcher. Ce n’est pas une activité facile. Elle requiert un certain tact et, parfois, une très grande patience ou d’une superbe playlist. Il faut donc être vraiment motivé pour apprendre à pêcher, sinon, « c’est dans l’eau ». La première expérience de pêche peut s’avérer être lamentable et vraiment désespérante.

La première fois devant les appâts

Les appâts sont les éléments clés d’une bonne pêche. Il en existe divers types, dont certains ne sont pas des plus « commodes ». Certains appâts sont en effet assez dégoûtants à toucher… et même à regarder. Il s’agit des appâts naturels.

Si c’est la première fois que l’on fait de la pêche, toucher l’appât pourrait se présenter comme étant un vrai défi. Les appâts comme les vers de terre répugnent un bon nombre de personnes et elles pourraient ne pas avoir une once de courage pour les toucher. Eh oui, la pêche nécessite parfois un petit sacrifice.

Mais en plus de cela, les lieux où l’on doit « chasser » ces petites créatures ne sont pas agréables. Il faut fouiner dans la boue ou dans le sable pour trouver des larves ou des vers. On les trouve aussi sous les pierres qu’il faudra soulever.

Mais comment manier cette canne à pêche ?

On peut trouver diverses sortes de cannes à pêche. L’instrument à utiliser dépend du poids du leurre qui y sera accroché. Le moulinet correspondant sera ensuite associé à la canne.

Mais il ne suffit pas de choisir sa canne pour que la pêche se fasse facilement. La manière de tenir et de lancer cet outil est aussi utile. Et il faut avouer que ce n’est pas du gâteau. Le lancer de la canne nécessite une certaine technique et ne se réussit qu’après diverses tentatives. Il faut aussi apprendre à accrocher l’appât sur l’hameçon.

Pas un travail facile !

Tout vient à point à qui sait attendre

Ma première expérience de pêche est préférable de se faire dans des eaux dormantes, telles que les eaux douces et les étangs. Mais cela peut aussi se réaliser dans les eaux à courant faible.

Une fois que le maniement de la canne est maîtrisé, on peut commencer l’activité. On commence d’abord par lancer la canne dans l’eau et on attend que le poisson vienne à nous. Mais il faut déjà s’armer d’une grande patience car cette attente pourrait très bien durer assez longtemps avant que le poisson ne morde à l’hameçon.

La prise du tout premier poisson

Après plusieurs minutes d’attentes, on a enfin attrapé notre premier poisson. Mais attention,  détacher ce dernier de l’hameçon n’est pas une tâche facile.

Déjà, une fois hors de l’eau, il va se débattre dans tous les sens. Il faudra alors une bonne méthode pour le maîtriser et l’empêcher de bouger afin de retirer l’hameçon hors de sa bouche, sans se blesser.

Ce ne sera qu’une fois que tout cela accompli que l’on pourrait dire qu’on a quelques notions en pêche. Bref, cette première expérience montre que pêcher parait facile ; mais ne l’est, en réalité, pas du tout. Il faut un certain courage pour le faire.

admin

Leave a Reply

Required fields are marked*